Le confinement, une aubaine pour les cambrioleurs

Le confinement, une aubaine pour les cambrioleurs

La gendarmerie de l’Allier a arrêté samedi 21 mars deux individus suspectés d’avoir commis un cambriolage le 19 mars dans un supermarché à Saint-Pourçain-sur-Sioule.

« Il y avait moins de population dehors, donc ils ont profité de cette situation pour pénétrer dans le magasin », confie la bridage de gendarmerie de Vichy, chargée de l’enquête d’un cambriolage dans un supermarché à Saint-Pourçain-sur-Sioule dans l’Allier. En plein confinement lié à l’épidémie de coronavirus COVID 19, deux cambrioleurs avaient pénétré dans un magasin Carrefour market après sa fermeture le jeudi 19 mars vers 22h30.

Dans un message publié sur son compte Facebook, la gendarmerie de l’Allier avertit qu’elle continue d’être vigilante malgré le confinement : « Cette affaire permet de rappeler que, malgré l’engagement actuel de la gendarmerie face à la crise sanitaire que nous traversons, nous restons pleinement mobilisés pour la sécurité de la population et assurons l’ensemble de nos missions habituelles à votre profit ». 

Source : France3 région par Camille Belsoeur p

À Sérent, près de Ploërmel (Morbihan), un ou des cambrioleurs ont pénétré dans deux maisons dont celle d’une famille avec enfants. En pleine nuit, ils ont dérobé des produits surgelés, chéquiers et cartes bancaires.

« Ils ont fait ça en pleine nuit alors que nous dormions. Nous n’avons rien entendu. »

Cet habitant de Sérent n’en croit toujours pas ses yeux. Dans la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 mars 2020, un ou plusieurs cambrioleurs ont pénétré dans sa propriété. Ils ont cassé une boîte à clés que nous avions installée près de la porte de la buanderie. Elle n’a pas été cassée sur place puisque nous n’avons pas retrouvé de débris. Ils ont pris une clé et ont ouvert la porte, poursuit la victime.

Une fois à l’intérieur de la maison, le ou les malfrats ont mis la main sur des produits surgelés. Au petit matin, on a découvert la porte du congélateur ouverte. Ils ont volé un poulet, des magrets de canard et d’autres denrées alimentaires explique le propriétaire.

Alors que le couple et les enfants dormaient à l’étage, le ou les cambrioleurs ont aussi fouillé les poches des vestes et le sac à main. Ils ont pris les chéquiers, les cartes bancaires et de l’argent, ajoute la victime.

Alors que la petite famille est confinée depuis plusieurs jours en raison de la pandémie de coronavirus, ce cambriolage s’ajoute à une période compliquée à gérer. Nous épargnons les enfants déjà perturbés par ce confinement, glisse le père de famille.

Une cuve à fioul vidée : le ou les cambrioleurs auraient profité de leur passage dans ce village de Sérent pour aller visiter la maison voisine du couple. Ils ont pénétré dans une maison en travaux pour y dérober du cuivre et siphonner une cuve à fioul qui malheureusement contenait aussi de l’eau, précise le voisin, propriétaire de la maison en cours de rénovation.

De son côté, la gendarmerie du Morbihan constate, en cette période de confinement ; une baisse des cambriolages et de la délinquance en général. Mais on aura une délinquance d’opportunité qui va vouloir agir notamment sur les commerces. Il faut toujours garder l’œil ouvert, explique le colonel Estève, patron des gendarmes du Morbihan.

Source : Ouest-France  Par Maël FABRE. Publié le 

Les cambriolages nocturnes se multiplient depuis deux jours dans les commerces et chez les particuliers.

Le confinement qui s’applique partout en France pour endiguer l’épidémie de Covid-19 ne concerne visiblement pas les cambrioleurs qui continuent d’écumer le département. Samedi matin à Houilles un pharmacien a découvert en ouvrant son officine qu’elle avait été visitée par deux malfaiteurs.Vers 3 heures du matin, le ou les voleurs ont forcé le rideau métallique puis les portes coulissantes pour pénétrer dans le commerce. Ils se sont emparés de 2500 euros qui se trouvaient dans la caisse. « Les deux hommes ont été filmés par les caméras de vidéosurveillance mais restent à déterminer s’ils pourront être identifiés », précise une source proche de l’affaire.

À Conflans-Sainte-Honorine dans la nuit de vendredi à samedi, une boutique des pompes funèbres a été pour la seconde fois cambriolée après l’avoir déjà été la nuit précédente. Les malfaiteurs se sont emparés de cinq masques, d’une boîte de gants en latex et d’une bouteille de gel hydroalcoolique. Dans la même nuit à Chambourcy, c’est un laboratoire médical qui a été ciblé par des voleurs, lesquels ont tenté de s’attaquer à la porte qui a bien résisté.

Des arrestations de mineurs isolés

Déjà vendredi matin à Carrières-sous-Poissy, les forces de l’ordre avaient constaté qu’un restaurant avait été cassé. Les voleurs avaient fracturé la baie vitrée avant de faire main basse sur… 100 €.

Depuis le début de la semaine, les policiers du service de nuit n’ont arrêté que des adolescents en flagrant délit. Deux mineurs isolés, âgés de 15 et 13 ans, ont été interpellés, durant la nuit de jeudi à vendredi, à Poissy alors que, vers minuit, ils tentaient d’entrer dans une maison. Ils ont été surpris par un riverain. Trois autres, âgés de 13 à 15 ans, ont aussi été arrêtés durant la nuit de mercredi à jeudi à Mantes-la-Ville alors qu’ils venaient de briser la vitre d’un pavillon pour y pénétrer.

Du point de vue des statistiques, après une forte hausse entre septembre et janvier le nombre de vols par effraction a beaucoup diminué au mois de février, passant, toutes catégories de locaux confondues, habitations, maisons de campagne, boutiques, de 768 en janvier à 586. Le confinement décidé le 16 mars n’a semble-t-il que peu d’impact sur cette forme de délinquance.

Source : LeParisien par Julien Constant publié le 22 mars 2020 à 16h38, modifié le 22 mars 2020 à 17h11

Paris : les cambrioleurs profitent du confinement et des départs en province

Le confinement SÉCURITÉ – Depuis le début du  du confinement le 17 mars, les cambriolages sont en hausse dans la capitale, mais en baisse dans les départements voisins, indique la préfecture de police de Paris. Les malfaiteurs profitent du départ en province de nombreux Parisiens.
Un cas loin d’être isolé. Interrogée la semaine dernière puis ce mardi au sujet des cambriolages depuis le début du confinement le 17 mars, la préfecture de police de Paris (PP) confirme « une tendance à la hausse ». « Intramuros, nous avons effectivement noté plus de vols ou de tentatives de vols dans les appartements. En petite couronne, la tendance est en revanche à la baisse », indique-t-on à la PP, sans vouloir donner de chiffres pour l’instant.

 » Ma bague de diamants avait disparu »
Un policier confirme à LCI que les cambriolages dans la capitale sont en hausse depuis dix jours au moins. « Avant même le 17 mars à midi, date à laquelle les Français n’avaient plus le droit de sortir de chez eux sauf pour des raisons indispensables, des Parisiens ont quitté la capitale. Ça n’est pas passé inaperçu. Tous les journaux en ont parlé. On a vu des images à l’Île de Ré, Noirmoutier ou encore La Baule avec beaucoup plus de monde qu’à l’accoutumée en cette période de l’année. Les préfectures et les maires des villes concernées ont confirmé. Et à Paris, les malfrats ont vu des boîtes aux lettres déborder, ou des volets restés fermés. Une aubaine pour eux… ».

Jacqueline, qui vit à Garches, dans les Hauts-de-Seine, a été visitée jeudi dernier, alors même qu’elle était chez elle. Cette octogénaire vit en rez-de-jardin. « Je préparais un bœuf bourguignon dans la cuisine. Il faisait beau. J’avais peut-être laissé la fenêtre ouverte, raconte-t-elle à LCI. Quand je suis arrivée dans ma chambre, j’ai vu que quelqu’un était passé par là. J’ai cherché mes bijoux. Ma bague de diamants avait disparu ». Un choc pour cette femme qui vit seule et qui depuis redoute d’autres intrusions à son domicile, de jour comme de nuit. Jacqueline a porté plainte et les policiers sont venus chez elle pour procéder aux constatations habituelles. « Je devais retourner au commissariat mais avec le coronavirus et les risques de croiser du monde, je ne l’ai pas fait. Normalement, ma plainte est tout de même enregistrée ».

« Etre vigilant à tout moment »
Les fonctionnaires de police le martèlent : »Il faut être vigilant à tout moment, que l’on soit chez soi ou pas. On ferme sa porte à clé même si on part acheter sa baguette de pain cinq minutes. On ne laisse aucun objet de valeur visible. On essaie de cacher aux mieux ses bijoux, on ferme ses fenêtres, la base quoi », rappelle un policier.

Les domiciles des particuliers ne sont pas les seuls à être visés par les vols. « Tous les commerces sauf alimentaires sont fermés. Là encore, les voleurs savent qu’il y a des choses à prendre, pour les revendre sous le manteau », insiste un fonctionnaire.

Le 28 mars, la préfecture de police annonçait sur Twitter avoir procédé à 11 interpellations  pour des cambriolages ou tentatives de cambriolage à Paris et en petite couronne. Hôtels, supérettes et bars tabac étaient visés.

crédit photo : background image piqsels

SITADELL

Autres articles qui pourraient vous intéresser :